En lisant Georges Picard (1)

La force de l’ennui, c’est ce délaissement de soi qui fait sentir que la vie tient plus à vous que vous à elle. Au fond, l’ennui est rassurant.

Georges Picard, Journal ironique d’une rivalité amoureuse, José Corti, 2009, page 35.

Georges Picard est né à Paris le 18 novembre 1945. La plupart de ses textes sont publiés chez José Corti.

Cet article a été publié dans Littérature. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s