En lisant Montesquieu (3)

« Si je savais une chose utile à ma nation qui fût ruineuse à une autre, je ne la proposerais pas à mon prince, parce que je suis homme avant d’être Français (ou bien) parce que je suis nécessairement homme, et que je ne suis Français que par hasard. »

Montesquieu (1689-1755), Cahiers (1716-1755), Éditions Bernard Grasset, 1941, page 9.

« Quand je vois un homme de mérite, je ne le décompose pas; un homme médiocre, qui a quelques bonnes qualités, je le décompose toujours. »

idem, page 10.

Cet article, publié dans Culture, Littérature, Philosophie, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s