En lisant Alexandre Vialatte

Écrivain, critique littéraire, chroniqueur, Alexandre Vialatte est aussi germaniste de formation. Quand il découvre Franz Kafka, au milieu des années 20, il entreprend aussitôt de le traduire pour faire connaître son œuvre.
Dans « Le crépuscule de la grammaire », une chronique tirée de « Dernières nouvelles de l’homme » (Presses Pocket) et parue initialement dans « le Spectacle du Monde », il aborde la récurrente question de la réforme de l’orthographe et de la grammaire. Extraits:

« (…) Je serais d’avis, avec Audiberti, que l’orthographe est toujours trop simple. Il y aurait intérêt à compliquer ses règles. Les amoureux de billard, de régates, de course en sac, trouvent toujours à compliquer le jeu. Quand on est amoureux de la langue, on l’aime dans ses difficultés, on l’aime telle quelle, comme sa grand-mère. Avec ses rides et ses verrues. Avec son bonnet tuyauté qui donne tant de mal à la repasseuse.
(…)
« Une langue, pour rester, et pour rester vivante, ne peut se passer du frein et de l’éperon. Sans l’éperon que sont les nouveautés, les inventions de la langue parlée, elle deviendrait vite une langue morte. Sans le frein que sont les grammairiens, les puristes, les orthodoxes, elle changerait à une telle vitesse qu’en peu d’années on ne la reconnaîtrait plus. On perdrait le bénéfice des siècles de culture dont les ouvrages ne seraient plus compris par personne. »
(…)
« Le style, c’est la faute de syntaxe. Il présuppose qu’on la connaît (ça, c’est le métier), qu’on n’ignore pas jusqu’où l’on peut aller trop loin, qu’on sait à fond les ressources de la langue et jusqu’où on peut l’inventer, la faire sienne, bousculer l’usage. Encore faut-il savoir l’usage. Picasso a le droit de faire des monstres, parce qu’il connaît à fond le dessin. »

Le crépuscule de la grammaire, Alexandre Vialatte, Dernières nouvelles de l’homme, Presses Pocket, pages 270 à 275.

Cet article, publié dans Culture, Littérature, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s