Les commanditaires modérés

Soit le petit montage ci-dessous. Est-il islamophobe ? Est-il amalgamant ? Est-il stigmatisant ? Enonce-t-il une contre-vérité ?
Oui, mais seulement si :
1- je ne situe pas cette représentation caricaturale dans le temps,
2- je mets tous les imams dans le même sac.

imam_cur

1- Historiquement en effet, le calotin a beaucoup plus de sang sur la robe que l’imam. Mais rendons justice à ce dernier, celui-là a commencé avec six siècles d’avance. Il est donc injuste de comparer. En revanche, si on s’en tient à la génération actuelle de curetons et d’imams, y a pas photo, le score sanglant du goupillon est minable.

2- A propos de « sac » justement (cf. plus haut), je lis ce matin (18/1) un article du Monde, intitulé : « A la Grande Mosquée de Paris, les futurs imams vident leur sac ». C’est intéressant et ça promet.
Ils s’accordent, avec le pape François, sur le fait qu’il ne faut pas « provoquer, insulter la foi des autres, la tourner en dérision » (sic).
Ils ajoutent que « la communauté musulmane pleure les hommes, mais pas la liberté d’expression. La liberté d’expression, il y a boire et à manger là-dedans ». (sic)
En sémiologues dignes de Roland Barthes, ils voient aussi dans la dernière caricature de Charlie Hebdo les images subliminales d’« un sexe d’homme, sur le turban. Et sur le visage… (…) un sexe de femme » (sic).
Un autre entonne le couplet conspirationiste : « Le scénario, il est préparé d’avance », (…) « C’est pas ce qu’on a dit, on n’a pas vu leurs visages, c’est la preuve à 100 % » (sic).
Et puis, enfin, l’argument économique : « Ce journal était au bord de la faillite, il y a beaucoup de musulmans en France, on a provoqué un événement… » (sic). D’autres citations ? Non, ça suffit, je m’apprête à me mettre à table.

En français standard, que disent ces « musulmans… modérés » sur qui vous comptez pour relayer les messages d’apaisement ? Que disent-ils réellement aux tueurs ? C’est très simple, ils leur disent :
« Sur le fond, vous avez raison, mais la forme est un peu inélégante » (et encore, ici, j’interprète, j’extrapole, car aucune des citations rapportée n’est porteuse de la moindre condamnation explicite de l’acte, trop préoccupés qu’ils sont par l’odeur du blasphème que la tuerie n’a pas suffi à chasser de leurs narines).

Ils ne disent rien d’autre et leur prétendue « modération » me laisse aussi perplexe que nauséeux, car je considère que loin de dissuader les futurs assassins et candidats au martyr, leurs discours de tartufes les exonèrent par avance des prochaines tueries.

CowboyCowboy

Advertisements
Cet article, publié dans Censure, Culture, Divertissement, Media, Politique, Religion, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Les commanditaires modérés

  1. Jesef Vycoran dit :

    Cher Cowboy, nous sommes quand même « poor lonesome »… plus de 80% de la population mondiale est religieuse, nous sommes encerclés par les croyants et quand en 2054, la charia 2.0 sera appliquée en France… votre blog vous trahira !
    Moi, m’en fous, j’ai déjà adapté mon pseudo.

    • Cowboy dit :

      En 2054, tout indique que j’aurai su me mettre à l’abri du temporel. J’espère qu’il en sera de même pour vous, car ce blog, dût-il me survivre, conservera des traces de vos passages que votre conversion tardive (et opportuniste) ne suffira peut-être pas à effacer aux yeux de la police politique. 🙂

  2. Glorious dit :

    Ok… ok.. où commencer… quelques faits et quelques réflexions personnelles:
    1- Je condamne les attentats terroristes qui se sont déroulées en France sans nuance et je pense qu’ils ne peuvent être acceptés ou justifiés (du moins pas par quelqu’un de sensé).

    2- Je suis musulman et je ne me sens aucunement concerné par ce qui s’est passé de part mon appartenance religieuse (bien sûr ma compassion et mon dégoût sont acquis) et de ce fait je ne me sens pas obligé de me justifier ou justifier pourquoi ma religion n’a rien à avoir avec ce qui c’est passé (à cause du point suivant).
    3- Je ne considère pas que ceux qui ont perpétré ces actes ignobles sont des musulmans. Tout simplement parce que ma religion dit que celui qui tue un innocent c’est comme si il a tué l’humanité entière.
    4- Les premières victimes du terrorisme sont les populations musulmanes. Iraq, Syrie pour n’en mentionner qu’eux. La Palestine est un exemple moins recent.
    5- Daech et consorts sont une création directe ou indirecte de l’occident (sans théorie du complot) soit pour des raisons geostrategiques (Afghanistan, Syrie) soit par inadvertance (ou effet secondaire, guerre froide par ex en Afghanistan).
    6- les valeurs humanistes et universelles de l’occident ne sont qu’un mensonge en fin de compte. Le jour des attentats de Charlie, il y a eu un autre attentat au Yémen, 35 morts. Les fous de Boko Haram on raser quelques villages au Nigeria avec une centaines de morts et la Syrie et l’Irak ont eu leur lot quotidien de morts (tous innocents). Combien d’Unes dans les médias occidentaux? pas grand chose.
    7- Enfin, on a toujours eu besoin de trouver au peuple un ennemi (ca permet de mieux le canaliser) depuis le début de l’Histoire… quand il n y en a pas, et bah on le créé.
    A bientôt

    • Cowboy dit :

      Que (ou plutôt comment) vous répondre ? On aurait envie de rendre hommage à votre commentaire, exempt de toute passion et de toute tentation polémique, s’il n’y avait un sérieux problème dès la première ligne : Vous m’annoncez en effet « quelques réflexions personnelles » et vous égrenez tous les clichés, tous les lieux communs, tous les discours entendus et ré-entendus, discours –ne le prenez pas mal puisqu’ils ne sont pas de vous- marqués au coin de l’hypocrisie, de l’ignorance ou de l’aveuglement volontaire. Sincèrement et en toute sympathie, les bras m’en tombent.
      Voyons (ou plutôt survolons, parce qu’on finit pas se lasser) point par point :
      Point 1 : Vous condamnez les attentats, dont acte, j’en suis ravi mais ça allait sans dire, j’espère. Passons…

      Point 2 : Premier désaccord, irréconciliable. L’affirmation ritournelle «je suis musulman et je ne me sens pas concerné par ce qui s’est passé» n’est pas recevable. Je dirais même que, d’une certaine façon, c’est une ignominie. Personnellement, tout évènement (à plus forte raison s’il est tragique) interférant ou se produisant au nom de valeurs, de principes ou simples références que je défendrais me concerne, me questionne, et je dois, sans délai, faire retour et réflexion sur ces valeurs, ces principes, ces références.

      3. Votre point 3 est irrecevable aussi et vous le savez. Toutes les religions sont des instruments de soumission et toutes sont porteuses de messages, comminatoires dans le meilleur des cas, violents le plus souvent. Ces messages proviennent de textes sacrés, plus ou moins apocryphes, soumis aux caprices des interprétations des pouvoirs religieux.
      Je tiens, preuves à l’appui, le Coran pour l’un des messages religieux les plus violents. Oser le dire vous fait basculer dans le camp des prétendus « islamophobes », le nier relève du pur mensonge. Un exemple? Prenons celui que vous citez « tuer un innocent, c’est comme tuer l’humanité toute entière ». Sourate 5, verset 32. Je me trompe? Comme c’est gentil… mais dites-moi, pourquoi ne poursuivez-vous pas avec le verset 33 qui propose de « tuer, de crucifier, de couper la main droite et le pied gauche » des ennemis de Dieu, c’est-à-dire ceux qui ne se seraient pas rendus (retour au verset 32) « aux preuves irréfutables » apportées par les prophètes. En d’autres termes, un libre penseur dans mon genre n’entre pas dans la catégorie des « innocents » et le très mauvais livre que vous citez invite à mon anéantissement douloureux. Non, soyons sérieux, je vous en prie, et ne me laissez pas soupçonner que vous puissiez être perméable à ces salades, à ces délires, à ces folies (contre lesquels nous avons, précisément, construit le seul rempart garantissant nos libertés et nos valeurs issues du siècle des lumières : la laïcité.)

      Point 4. « Les premières victimes du terrorisme islamiste sont les musulmans » (sic). C’est une évidence. Et alors ? Que veut-on me dire en me rabâchant cela ?
      Sans compter que j’ai trouvé parfaitement obscène que des responsables (politiques ou religieux) nous aient rappelé ce truisme lors d’une tragédie ayant fait 14 ou 15 morts non musulmans sur 17. On pourrait choisir un meilleur moment, non ?
      Maintenant, si on enchaîne vos points 2, 3 et 4, on atteint des sommets d’hypocrisie (que je crois, rassurez-vous, involontaires). Je m’explique :
      Vous nous dites, d’une part : « en tant que musulman je ne me sens aucunement concerné par ce qui s’est passé » (point 2) pour nous dire au point 4 : « Les premières victimes du terrorisme sont les populations musulmanes ».
      Vous êtes les premières victimes et vous n’êtes pas concernés ??? Expliquez-moi. Pensée courte ou double langage? On a là un sérieux problème de cohérence qu’il vous faudra bien, tôt ou tard, affronter et résoudre.

      Point 5 : aucun doute, l’islam radical est INDIRECTEMENT une conséquence des politiques occidentales. Je pense m’être clairement expliqué là-dessus dans des billets précédents, pas besoin d’y revenir. Gardez-vous toutefois, même si ça vous arrange, de voir dans ces politiques immondes, calculatrices et mercantiles la seule et unique cause des Daech et consort.

      Point 6 : Honnêtement, croyez-vous une seconde à la force de cet argument? Voulez-vous que je vous cite d’autres tueries dans la même semaine? Cette petite fille de 10 ans, ceinturée d’explosifs au Nigeria, ça vous intéresse ? La presse, quoi qu’on en dise, s’en est fait l’écho. Par pitié, n’ajoutez pas la mauvaise foi à la faiblesse des arguments. Que demandez-vous à la presse? Qu’elle calibre ses encarts aux nombres de morts ? On peut lui faire bien des reproches mais pas celui de jeter l’omerta sur l’horreur. Au contraire, elle s’en goberge. Seulement, l’offre est tellement généreuse qu’elle est bien obligée de trier. La proximité est une option comme une autre. Mais passons, car je serais tenté -sur ce point – d’être, avec vous, beaucoup plus sévère.

      Quant au point 7, on est globalement d’accord et, de toute façon, j’ai été assez long.

      J’en termine. Je vous aurais été reconnaissant d’ajouter un huitième point concernant le cœur du débat : le rappel de votre adhésion inconditionnelle, en tant que musulman, à la laïcité et à la liberté d’expression. Je constate que vous ne l’avez pas fait.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s