Hommage perfide à la presse française

N’en déplaise aux méchants, la presse française est et restera une presse libre. La preuve :
Quelques « Unes » courageuses auxquelles vous avez eu droit le 8 janvier :

qq_unes

Quelques « Unes » pas courageuses auxquelles vous avez échappé :

bandeau_a

bandeau_b

Maintenant, peut-être se sont-ils dit en conférence de rédaction : « Trop fastoche, tout le monde va la faire » pour, au bout du compte… par sécurité et pour éviter les doublons, faire le choix de l’originalité. Dommaaaaaaage !

Ou alors c’était pour ne pas mettre d’huile sur le feu… Ah bon ? Vraiment ?

recette_humour

Une question pour terminer : si la presse française avait eu les couilles de faire ça, l’infâme Boubakeur (cf. billet du 7 janvier) aurait-il appelé ses troupes à se joindre au défilé de dimanche ? Franchement, ça aurait valu le coup de voir.

CowboyCowboy

Publicités
Cet article, publié dans Censure, Culture, Divertissement, Media, Politique, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s