Pouce !

Oui pouce ! Conjoncture oblige. Au départ, je voulais poursuivre sur la Tunisie. D’autant plus que mon dernier billet, dans le contexte, n’était ni désopilant ni du meilleur goût. Tout ce tumulte, cette souffrance, ces morts et ce bel élan d’un peuple méritent un autre traitement. Mais il est vrai aussi, notre président Petit Monnier l’a dit, que la France n’a pas pris la mesure du malaise tunisien. En tant que français, j’ai cru de mon devoir de rendre la réalité de nos tâtonnements et de notre incompréhension. Ceci dit, on m’enlèvera pas de l’idée qu’ils exagèrent les Carthaginois. La preuve, j’y suis allé, moi, en Tunisie. En pleine ère Ben Ali. Accueil parfait, hôtels haut de gamme, soleil, palmiers, autochtones souriants, pas un mot plus haut que l’autre, bref… rien qui pouvait laisser présager que… Si nos dirigeants ont fréquenté les mêmes établissements que moi -et tout porte à croire qu’ils ont tapé plus haut encore- pas étonnant qu’il se soient, comme ce fut mon cas, laissé circonvenir par des apparences trompeuses. Mais bon… on y reviendra.

C’est un tout autre sujet qui m’amène ici ce soir. Un sujet entrevu dans Libération. Je cite :

Nadine Morano en crise pour une photo

POLITIQUE – “J’exerce mon droit à l’image. Plus jamais vous ne me prendrez en photo, c’est fini !” C’est ainsi que la ministre chargée de l’Apprentissage et de la Formation professionnelle, Nadine Morano, a interdit samedi à un photographe du quotidien L’Est Républicain de la prendre en photo après la parution d’un cliché qui lui avait déplu.” (…)

Plus loin l’article précise que “l’interdiction s’est poursuivie le dimanche, lors d’une autre manifestation à Toul où un officier de la sécurité s’est dirigé vers le même photographe pour lui interdire de prendre une photo” (sic). J’aime assez l’euphémisme. Ça veut dire quoi “se diriger vers” pour quelqu’un de la sécurité ? Il me semble qu’il manque quelque chose. Quand on se “dirige vers”, il y a forcément un moment où on arrive. Que se passe-t-il à ce moment-là ? Impact ? Impossible à savoir. J’ai eu beau butiner d’articles en articles, c’est le même copié-collé “s’est dirigé vers”. Passons.

J’ai aussi recherché la photo incriminée dont je m’étonne qu’elle ne fasse pas la une de tous les sites et tous les journaux. Je l’ai trouvée. La voici :

Vrai que c’est pas terrible. C’est le noir et blanc peut-être. Ou le grain. Ou alors tout simplement la gueule, je sais pas. Ce qui est sûr, c’est que c’est une photo ratée. Je ne me prends ni pour Cartier Bresson ni pour Doisneau, mais je suis capable de reconnaître un mauvais cliché. Je ne dis pas que la ministre a eu raison de s’emporter mais j’avoue que si l’on donnait de moi une représentation aussi désavantageuse, je serais un peu colère. Et à mon avis, il y avait bel et bien intention de nuire. Faire une photo réussie de Nadine Morano, la montrer sous un jour flatteur (ce qui me paraît la moindre des choses quand on fixe l’image d’un ministre de la république sur la pellicule) me semble à la portée de n’importe quel photographe un tantinet scrupuleux. D’autres s’y sont essayé et une recherche rapide dans Google images démontre que tout, dans le sujet, inspire la grandeur, la noblesse, l’élégance, le raffinement, la dignité et qu’il suffit d’appuyer au bon moment sur le bouton pour obtenir des rendus irréprochables. En voici quelques exemples :

Une autre ?

Encore ? Oh vous alors !

Bref, autant de clichés qui font honneur à la fonction ministérielle et qui ont tous reçu, en leur temps, un accueil enthousiaste de la secrétaire d’état.

Ainsi le coup de sang de samedi n’était-il pas tout à fait déplacé d’autant plus qu’une seconde recherche dans Google images a généré un grand nombre de résultats qui laissent à penser que le saligaud qui a commis l’exécrable portrait n’en était pas à son coup d’essai… On trouvera ci-dessous rassemblés une sélection de ces résultats. Avouez que quand même…

Cowboy

* addendum du 25/01/2011 à 20h05. Je viens de la trouver en couleurs. Il y a, dans l’expression, l’arrondi du visage… un côté… “coluchien”… sans les bretelles… que… personnellement… je trouve assez amusant. Mais bon… de gustibus et coloribus non est disputandum.

Publicités
Cet article a été publié dans Divertissement, Peopolitique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Pouce !

  1. Jyf dit :

    M’enfin, Cowboy, vous ne voyez donc pas que toutes ces photos ont été retouchées pour nuire au gouvernement !
    Voici la réalité, l’authenticité, la vérité vraie : http://alexandre-thomas.lejdd.fr/images/morano.jpg

  2. Cowboy dit :

    Ça fait quand même 15 à 1, Jyf. A votre place, j’y regarderais à deux fois avant de faire ma demande auprès de la belle irascible.
    Ravi de vous retrouver.
    C.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s