Ils ont voté et puis après…

disait Léo Ferré (encore lui) en 69.

Demain, j’y serai encore. Messieurs des assemblées, nous serons moins nombreux, c’est sûr, à marcher, mais qu’à cela ne tienne, nous serons suffisamment encore, bruyants et rigolards, à vouloir botter vos culs hémiplégiques. Et tout en cheminant, je fredonnerai entre mes dents ce vieil air de mon jeune temps :

PS se contenter d’écouter la chanson, SVP, le diaporama étant pathétique de bêtise.

 

Publicités
Cet article a été publié dans Politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s