A quelque chose malheur est bon

Allez ouste ! Du vent, du balai, de l’air ! Basta ! Dehors, triste clown ! Y en a marre ! Tu passes à la caisse… non, pardon, pas ça ! Tu t’barres, tu t’casses, point barre.

Ouf, c’est dit. Pas très argumenté, c’est un fait, mais ça fait du bien, ça soulage. Devant tant d’arrogance, de morgue, de suffisance et de dédain, on ne discute pas, on ne juge pas, on condamne.

“Je n’ai pas de problème de morale, de déontologie”, assène Woerth sur Europe 1. On avait remarqué, merci. D’ailleurs, il n’y a pas de raison. Mme Woerth gère la troisième fortune de France et émarge à 180000 euros annuels. Quelques fouille-merde crient au conflit d’intérêts, Mme Woerth démissionne début juin pour retrouver du taf le 7 du même mois chez Hermès à 400000 euros annuels. All’s well that ends well. Décidément, Pôle-emploi fait du bon boulot.

Pendant ce temps, à Strasbourg et ailleurs, des entreprises inaugurent une nouvelle politique sociale : maintien (provisoire) de sites contre réduction de salaires et perte d’acquis sociaux. Travailler plus pour gagner moins et en ch… davantage, signez là. Non, Mme Woerth, pas vous.

Eric Woerth n’a pas de problème de morale, de déontologie”. Les salariés de General Motors non plus, ils viennent d’accepter les propositions scélérates, immorales, de leur direction. Eric Woerth n’a aucune intention de démissionner (sic), les salariés de General Motors non plus.

Tiens, j’y pense… A quelque chose malheur est bon. Dans la même interview sur Europe 1, Eric Woerth déclarait (à propos des accusations de Patrice de Maistre pendant sa garde à vue) : “Ma femme a été embauchée normalement dans un job qui convient à son parcours professionnel”.

Normalement ? Conformément à son parcours professionnel ? A 180000 euros annuels ??? Alors qu’elle va désormais palper 400000 chez Hermès !!! Certes, ça va mettre du beurre dans les épinards du couple… mais… moi, je m’appellerais Eric Woerth, j’irais lui toucher deux mots à la Liliane. J’ai comme le sentiment qu’elle s’est faite salement exploiter, la Florence ! Enfin, c’que j’en dis…

Cowboy

Publicités
Cet article a été publié dans Divertissement. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s