Elections afghanes

“Le peuple afghan a osé défier les roquettes, les bombes et les intimidations pour venir voter. (…) c’est magnifique”, a lancé le président afghan sortant, Hamid Karzaï, après une journée de vote relativement épargnée par les violences. (…) Il a estimé qu’il s’agissait d’une “très bonne journée” pour le pays. (Le Monde du 20/08/09).

Ben voyons ! Chante, merle ! Le gandin de Kaboul a beau dire, la participation, au bout du compte, sera faible. Et ce n’est pas seulement les menaces que les Talibans ont fait planer sur le bon déroulement du scrutin qui en sont la cause. Le manque de moyens de la plupart des municipalités pour organiser ces élections dans de bonnes conditions explique en grande partie la faible mobilisation citoyenne. Que les urnes règlementaires aient été ici ou là remplacées par de simples glacières en polystyrène ne constitue pas un obstacle au processus démocratique. Mais que les électeurs aient obligation de se présenter équipés de leur propre isoloir, là est le vrai scandale. Un investissement que seuls les Afghans les plus fortunés pouvaient consentir. Ainsi devine-t-on, sur cette photo, de riches négociants se pressant à la porte d’un bureau de vote boudé par les habitants moins privilégiés.

Cowboy

Publicités
Cet article a été publié dans Divertissement. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s