Jusqu’au désespoir

Restructurations, délocalisations, licenciements massifs, plans sociaux, le libéralisme sauvage n’en finit plus d’expirer, entraînant, dans sa chute, tous les secteurs économiques. Caterpillar, Continental, Molex, Miko, Michelin, Gandrange, Toray Plastics, Alcatel-Lucent, Sony, etc., la liste est longue des entreprises touchées par la crise.

Hier encore, nouveau coup de tonnerre : les principaux pays membres de l’OMC ont refusé à son directeur général, Pascal Lamy, la hausse de 32 % de ses rémunérations qu’il réclamait après quatre ans de bons et loyaux services (Le Monde du 16 juillet). Indignation, consternation, colère, révolte, les mots peinent à exprimer les sentiments qu’inspire ce nouveau coup porté au monde du travail.

Pas étonnant, dans ce contexte, qu’on assiste à une radicalisation des conflits. Séquestrations de patrons, saccages d’entreprises, menaces contre l’outil de travail se multiplient, comme autant d’alternatives à un dialogue social définitivement en panne.

Ainsi, à l’instar des salariés du site de pièces automobiles News Fabris de Châtellerault, dans la Vienne, et de ceux de Nortel France SA, dans les Yvelines, qui menacent de faire sauter leurs usines, Pascal Lamy se dit “prêt à aller jusqu’au bout”.

Si “the Cowboy and the Comtesse” ne saurait cautionner de tels actes, il ne peut rester insensible au désespoir d’un homme et tient à lui exprimer ici sa compréhension et son soutien.

PS Pascal Lamy perçoit un salaire annuel de 480 000 francs suisses (316 000 euros) auquel s’ajoute une cotisation de 15 % du montant de son salaire pour sa retraite.

Cowboy

Publicités
Cet article a été publié dans Divertissement. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s