Liberté d’expression

La déprogrammation du rappeur Orelsan aux Francofolies de La Rochelle est in-con-tes-ta-ble-ment une atteinte à la “liberté d’expression”. Sa non-programmation, en revanche, eût été une preuve de bon goût et l’affirmation d’une exigence de qualité.

Quand Voltaire disait (citation apocryphe) : “je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire”, on oublie de préciser qu’il pensait également : “Mais dis-toi bien, connard, que je me battrai aussi jusqu’au bout contre les idées délétères que tu éructes”.

S’agissant d’Orelsan, vigoureusement défendu par… Frédéric Lefebvre, -chacun a les Voltaire et les Zola qu’il mérite-, il ne faut peut-être pas considérer que sa seule chanson controversée. La prise en compte d’autres textes devrait rapidement faire consensus et renvoyer cet embrouillamini médiatico-artristeux à ses justes proportions… celles d’un pet sur une toile cirée.

Cf. “la peur de l’échec” (extraits) :

“J’ai plus d’inspi, de toute façon j’ai plus envie de devenir chanteur
Quand je regarde mes clips j’trouve que j’fais pitié
C’que j’raconte dans mes chansons c’est des clichés, c’est pas la vérité
la célébrité m’fait peur
(…)
j’me sens vide
(…)
J’crois que j’sers à rien…
(…)
Regarde moi dans les yeux, tu comprendras que j’suis qu’une baltringue.”
(…)

Tu l’as dit bouffi.

Cowboy

Publicités
Cet article a été publié dans Divertissement. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s