Benoît XVI, je te vois !

“Cinq volumes, deux mille six cents pages, neuf ans d’enquête et un résultat édifiant : entre 1930 et 1990, des prêtres et des moines ont battu et violé des enfants dans deux cent seize institutions catholiques d’Irlande, selon un rapport rendu public, mercredi 20 mai, par une commission d’enquête spéciale.”

C’est ainsi que s’ouvre l’article que le Monde consacre à la dernière révélation venue du pays de Saint-Patrick.

Il y avait eu “les Magdalene Sisters” réalisé en 2003 par Peter Mulan et il y a eu –quoique plus discrètement– l’admirable reportage de Christophe Weber (1) et Nicolas Grimois, “les blanchisseuses de Magdalen”, produit par Sunset Presse, pour France 3, en 1999, qui valut à ses auteurs le modeste prix Albert Londres. Rien que ça ! (rappel : les “magdalen asylums” ont sévi dans l’indifférence générale jusqu’en 1996 !).

Bref, il y a eu ça et bien d’autres choses encore. Tenter l’inventaire des crimes de l’Eglise (de toutes les églises) est une gageure et demanderait un espace disque dont je ne dispose pas.

C’est pour cela que je m’étonne du ton… étonné que prenait ce matin le journaliste de France Inter pour m’annoncer cet énième scandale. Un scoop ! Une révélation ! Rendez-vous compte : des prêtres pédophiles, des prêtres tortionnaires ! Si c’est pas incroyable !!! La hiérarchie en chasuble d’or fait déjà acte de contrition et condamne ces moutons noirs de la foi. Mais que ne regardent-ils la couleur du troupeau, nom de D… !

Eh bien non, merde ! Ça suffit ! Quand l’odieux est récurrent, quand l’ignominie (du moins celle qu’on ne parvient plus à cacher) devient systématique, on ne parle plus de révélation mais de pratiques consubstantielles à la fonction. On le sait depuis Freud, on ne musèle pas Popaul impunément et la frustration choisie a tôt fait de briser ses chaînes.

Oui, l’Histoire de l’Eglise est l’histoire d’un criminel d’exception et d’un tueur en série (des crimes perpétrés contre les peuples dits “primitifs” au soutien passif à la dictature nazie). Qu’on vienne ici me démontrer le contraire.

Oui, il faut le dire : il n’y a pas que des prêtres négationnistes, beaucoup sont aussi pédophiles et tortionnaires. C’est ainsi que le journaliste, ce matin, sur France Inter, aurait dû (fût-il objectif) commencer son journal.

Oui, bigotes et bigots, culs-bénis et culs-bénies, dévotes et dévots, cagots, calotins, bondieusards, momiers, cafards et rats d’église, grenouilles de bénitiers, béguines et béguins et tartufes enfin, je proclame –sans haine mais sans réserve– qu’il faut, une bonne fois pour toutes, en finir avec l’Eglise (toutes les églises et toutes les religions), s’affranchir de leurs dogmes, de leurs icônes, de leurs slogans à trois balles, de leurs discours indigents et putrides, des peurs qu’ils distillent, de la soumission qu’ils promeuvent, des mensonges éhontés qu’ils diffusent et de toutes leurs sornettes. Et cet affranchissement, Dieu merci , peut se faire sans violence, par la seule et simple promotion de ce que la religion craint par-dessus tout et bafoue : l’éducation, l’intelligence et la culture.

Cowboy

(1) Christophe Weber, né en 1962, à Alger, est l’auteur ou co-auteur d’une série de reportages réalisés pour diverses chaînes de télévision. J’ai cherché sa filmographie complète mais Internet s’est avéré incroyablement indigent à cet égard. Je vais poursuivre mes investigations afin de publier ici une liste aussi complète que possible de ses réalisations. Pour en avoir vu plusieurs, je dirai qu’il ne s’agit plus aujourd’hui d’une simple filmographie, mais d’une “oeuvre”.

Publicités
Cet article a été publié dans Divertissement. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s