Pas d’argent public pour les ostensions 2009

Alerte aux laïques de Haute-Vienne
(extraits : le texte complet est ici)

Citoyennes, citoyens,

L’église catholique organise cette année ses 71èmes Ostensions qui seront célébrées dans 15 communes de la Haute-Vienne, deux de la Charente limousine, une de la Creuse et une de la Vienne.

Le numéro du Sillon « spécial Ostensions 2009 », publication de l’église catholique éditée à 40000 exemplaires pour la Haute-Vienne et la Creuse, nous rappelle (…) les origines et les buts de ces manifestations septennales :

« Les ostensions limousines sont des manifestations religieuses millénaires particulières au diocèse de Limoges. Le mot « ostensions » signifie « montrer », « donner à voir », « présenter » (du latin « ostendere », action de montrer, exposition de reliques en langue liturgique). C’est une sortie des reliques des saints, de leurs reliquaires et de leurs châsses, (…) pour les montrer, les lever, et les donner à la vénération du peuple rassemblé.

Les reliques des saints limousins sont exposées dans les églises à la vénération des fidèles mais aussi dans les rues pavoisées et sur les places des communes dites « ostensionnaires » au cours de processions religieuses, parfois accompagnées de cortèges historiques.

Sous le titre « Les Ostensions, vivons-les avec bonheur et avec foi », nous pouvons lire (…) dans le Sillon :

« En fidélité à nos racines humaines, spirituelles et chrétiennes, les Ostensions nous conduisent :

• à la source de la foi et à l’acceptation de la sainteté de Dieu en nous,
• à l’œuvre de paix, de justice, de solidarité de Dieu dans le monde,
• aux sacrements de la vie chrétienne, Parole de Pain pour notre vie. »

Comme en témoignent ces citations, les ostensions, depuis 1000 ans, ont été et demeurent des manifestations religieuses, organisées par l’église catholique. Libre à ce culte d’organiser de telles manifestations, mais que cela se fasse dans le respect des lois de la République, dont certaines ont instituées la séparation des églises et de l’Etat.

Nous, citoyens laïques, estimons qu’en votant l’attribution de subventions publiques pour l’organisation des ostensions, les collectivités publiques (Conseil Général de Haute-Vienne : € 26300, Conseil Régional du Limousin : € 42000, conseils municipaux des villes ostensionnaires -Saint-Junien : € 20000, Rochecouart : € 10000, Aixe-sur-Vienne : € 3000, etc.) violent les lois de la République et plus particulièrement la loi laïque du 9 décembre 1905.

Cette loi, dans son article 1er, proclame que la liberté de conscience et de culte, le droit d’adhérer à une conviction, d’en changer ou de n’adhérer à aucune sont garantis par le fondement laïque de l’Etat. Dans l’article 2, il est écrit que « l’Etat ne reconnaît, ne salarie et ne subventionne aucun culte ». L’Etat s’interdit donc toute aide publique à un culte quel qu’il soit, la sphère publique où s’exerce la citoyenneté doit être séparée de la sphère privée où s’exercent les libertés individuelles (de pensée, de conscience, de conviction). La laïcité traite à égalité croyants et non croyants, athées, agnostiques, chrétiens, juifs, musulmans, en reléguant leurs convictions dans la sphère privée.

Nous, citoyens laïques, affirmons que l’attribution d’argent public à l’organisation de telles manifestations, relève d’une atteinte flagrante aux lois laïques de 1905 et aux institutions de la République. (…)

Nous, citoyens laïques, déclarons que ces subventions publiques aux ostensions sont illégales. La jurisprudence abonde de multiples décisions d’annulation de subventions publiques rendues par les tribunaux administratifs dans des cas semblables, dès lors que les manifestations financées avaient un caractère essentiellement religieux. A notre connaissance, une seule collectivité à ce jour –la ville d’Eymoutiers– a renoncé, à l’unanimité du conseil municipal, de voter la subvention demandée par le comité organisateur des ostensions.

Nous, citoyens laïques, décidons d’alerter les citoyennes et citoyens de Haute-Vienne, de les appeler à se joindre au collectif en cours de constitution, pour dénoncer ces atteintes à la laïcité et pour demander –si nécessaire en justice– l’annulation de ces financements publics. Le collectif n’entend pas s’opposer à l’organisation des ostensions mais il rappelle que, dans notre République, l’argent du citoyen-contribuable doit être utilisé exclusivement dans l’intérêt général et non pour des intérêts particuliers et privés.

LIBRE PENSÉE DE LA HAUTE-VIENNE
Espace associatif Charles Sylvestre, 87000 LIMOGES
Association des libre-penseurs de la Haute-Vienne pour la défense de la laïcité.

Réunion publique du collectif
Lundi 27 avril à 18h30 annexe BLANQUI I
(derrière l’Hôtel de Ville de Limoges)

Source et pétition en ligne

Publicités
Cet article a été publié dans Divertissement, Religion. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s