Juste en passant…

Tout à l’heure, coup de téléphone. C’était J. Pas mon J., un autre. C’était pour me citer les deux perles du jour dont une vient d’être reprise, sans rire, au Flash Infos de 22h, sur France Inter.

Fillon aurait dit : « Les gens qui tirent sur les forces de l’ordre sont des criminels ». Quand on lit ou quand on entend ça, on regrette franchement que notre Premier Ministre se fasse aussi discret.

La seconde citation était attribuée à Michel Drucker –celui qui ne voit que de bons films, que de bons spectacles, qui ne lit que de bons livres, qui ne rencontre que des artistes pas comme les autres, bref, le poil à gratter du PAF. Il aurait dit, tenez-vous bien :

« C’est quand même incroyable les hasards du destin. »

Tu l’as dit bouffi !

(Bon, je vais pas signer ça quand même !)

Publicités
Cet article a été publié dans Divertissement. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

24 commentaires pour Juste en passant…

  1. Michel Petit dit :

    (Ben oui j’ai dit : « Nous v’là comme qui dirait le 28 », ce qui, dans le français patoisant de par ici, signifie : « Nous sommes PRESQUE arrivés au 28 ». Ce qui est le cas à présent, « indibutablement »)
    Bon.

    Je passe sur Michel-La Palice-Drucker.

    Mais, quoique je ne sois pas sar***iste (plutôt mourir), je trouve que le premier Ministre n’a pas tort.

    Dand un pays qui fonctionne normalement, les forces de l’ordre devraient être respectées, parce que RESPECTABLES – ce qu’elles ne sont pas, et c’est bien là le hic. J’ajoute que selon moi les forces de l’ordre qui tirent comme elles l’ont fait récemment sont ENCORE PLUS à blâmer que leurs victimes éventuelles.

  2. Cowboy dit :

    Tout à fait d’accord, Michel. A ce détail près qu’en l’occurrence, c’est quand même Fillon qui fait dans la « lapalissade ».
    La figure de style utilisée par Drucker n’en est pas une. Ce n’est pas non plus un oxymore. C’est la première, la plus banale des figures : la bêtise.

    PS désolé, je ne connaissais pas l’expression en français de par ici.

  3. Et les gens qui brûlent les livres, ce sont des … ??? Fascistes !! Bravo!
    C’est crétin de dire ça ou c’est bon là ? On a le droit ?

  4. expat'à pattes dit :

    Cette jolie citation (du Filou pas du Michel D.) a été très bien reprise et traduite en langue anglaise avec un respect impressionnant de la profondeur et de la puissance du verbe. « The first minister said that these persons are criminals. » c’est au débotté là… J’ai même pas eu honte devant mes collègues anglais qui comprennent mieux maintenant qu’il y ait autant de gens pas contents en France.

  5. Cowboy dit :

    On a le droit de tout dire, petite histoire, et je ne m’en prive pas. Vous non plus et c’est bien.

    Là, je me contentais de souligner de « petites bêtises », simplement aggravées par le fait qu’on leur accorde la diffusion la plus large, avec dévotion, sans préciser que ce sont des bêtises.
    Vous m’entraînez (sans que je comprenne vraiment pourquoi) sur un terrain plus grave. Alors, je réfléchis et je me dis qu’il y a encore plus grave que de brûler les livres. C’est de ne pas les lire. Non ?

  6. Cowboy dit :

    Expat’à pattes,
    J’espère que la traduction exacte était :
    « The Prime Minister said that these people are criminals ».

  7. ninog dit :

    En même temps, c’est dur le lire les livres s’il faut aller les rechercher au milieu d’un brasier d’autodaffé !….

  8. ninog dit :

    Aaaahhhh….
    Vous remarquez que j’ai décidé à l’avenir de faire très court dans mes commentaires, jusqu’à vérifier qu’ils passent !

    Ce qui me permet aussi de merveilleuses fautes telles que deux ff à autodafé, j’adore me relire après un commentaire, ça me fait replonger en enfance, au cp plus exactement, lorsque l’orthographe n’était pas encore mon point fort parce que j’étais plus occupée à comprendre pourquoi certains sons pouvaient s’écrire de plein de façons différentes !

  9. ninog dit :

    Pour ce qui est des bêtises, moi je dis « encore ! »
    Certes, on passe pour des bouffons aux yeux du monde entier, mais bon, on en a déjà un à qui il ne manque que les clochettes (la taille, c’est bon !) qui va faire des pitreries ici et là et nous fiche grave la honte, alors…

    Mais au moins, pour ce qui est d’entendre tout ça, au moins on rigole bien !

    Y’a des livres sur les bushismes, on va pouvoir s’en faire plein aussi !
    Y’a du blé à se faire, je vous le dis, les amis !!!!

  10. Le Cuistre de service dit :

    autodafé avec un seul « f » – peut s’écrire (je crois) auto-da-fé (pas sûr de l’accent aigu dans la langue d’origine, le portugais) ; ça se traduit tout benoîtement par : acte de foi.
    Invention (pas sûr là non plus, mais on ne prête qu’aux riches) de la Sanctisima Inquisicion.

    QUI a traduit « premier Ministre » par « first minister » ? Si c’est un logiciel, c’est pas pire (hélas). Si c’est un humain : OOOOOUUUUHHHH ! (mais c’est peut-être vous, Expat…. ? Dans ce cas, je rougis de honte. Surtout si vous avez appris l’anglais dans le système scolaire français, auquel cas vous êtes tout excusé : le péché n’est pas sur VOUS).

  11. ninog dit :

    Oui, si expat’ a dit celà devant ses collègues, je comprends que ceux ci comprennent le mécontentement des français : il vise le système scolaire!!!!

    Mais bon, comme je l’ai dit moi-même, oulàlà, écrire autodafé avec deux f, il me faut retourner à l’école élémentaire!

  12. Ben… Au moins, quand les livres ne sont pas brûlés, on peut encore les lire, le jour où éventuellement ça nous prendrait. Je disais ça parce que j’ai l’impression que quoique dira Fillon ou n’importe qui du gouvernement, ce sera une connerie sans importance. Et même s’il dit que la guerre en Irak est une absurdité. Quant à Drucker, en effet, je m’en bats les oreilles et tout le reste. Et dire que tirer sur un policier est un acte criminel, je ne trouve pas ça une petite bêtise. Il voulait surement faire la différence entre en casseur vraiment pas content qui s’exprime en démolissant tout sur son passage et ce même type prêt à tuer pour les mêmes raisons qui l’amènent à brûler une (30) voiture(s). On ne parle plus de casseur, donc. Peut-être n’ai-je pas tout saisi encore une fois ?

  13. Cowboy dit :

    Ah mais, rassurez-vous, petite histoire, je trouve ça très mal de tirer sur des policiers. Je trouve aussi très mal de leur jeter des pierres, de leur cracher dessus ou encore de les injurier. Je m’enflamme contre certaines lois mais les respecte toutes. Il n’y a aucune contradiction là-dedans. J’avoue que je n’aime pas beaucoup la police mais je la crois indispensable. Pour n’avoir pas à la subir, je fais comme Brassens, je traverse toujours sur les passages pour piétons et gare scrupuleusement ma voiture.
    Ce petit « juste en passant » ne contenait aucun message. Il soulignait un truisme. C’est tout.
    Que les comportements de la police ne soient pas exempts de reproches, je suis prêt à l’admettre (encore faudrait-il qu’elle eût les moyens de fonctionner) mais je n’accepte pas davantage que Fillon qu’on les prenne pour cible. Je demandais simplement à ce dernier -vu sa position… Premier Ministre, je crois, c’est bien ça ?- de s’exprimer correctement.

  14. Le Cuistre de service dit :

    Ouh là là ! Si j’aurais su que vous alliez vous faire un sang d’encre à la suite de ma remarque, MINOG, je m’aurais apstenu … Croix de bois croix de fer, je ne cherchais pas à vous déstabiliser ni à vous stigmatiser – juste (peut-être ?) à me faire mousser à bon conte.

  15. Mais pourquoi trouvez-vous qu’il ne s’exprime pas correctement ? C’est syntaxique ou c’est autre chose ? Je vous demande cela car sincèrement je ne comprends pas.

  16. Cowboy dit :

    Rien de grave, petite histoire. En disant que les criminels sont des criminels, il énonce un truisme, rien d’autre. C’est un gros bêta, c’est tout. Demain, il nous dira que les vieux sont âgés, que les enfants ont l’avenir devant eux, que les morts ont perdu la vie… que sais-je encore ? Je tiens peut-être la fonction de Premier Ministre en trop haute estime pour accepter que celui qui l’assume la ridiculise.
    Fondamentalement, je n’en ai rien à cirer, mais j’ai toujours pensé que lorsqu’on avait rien à dire, il fallait fermer sa gueule. En l’occurrence, je lui aurais été reconnaissant de le faire.

  17. Nicolas Sarkozy, sans doute conseillé par Rachida Dati, a déclaré aujourd’hui que ceux qui avaient tiré, à Villiers-le-Bel, sur des policiers passeraient en Cour d’assises.

    Le PS lui a opportunément rappelé que ce n’était pas le président de la République qui décidait des condamnations des présumés coupables… ni des tribunaux (tant qu’il en existe encore !) où elles devaient être prononcées, et ce, normalement, par des magistrats dûment assermentés.

  18. Cowboy dit :

    Une précision fort bienvenue, Dominique. Monsieur Sarkozy oublie trop souvent qu’il n’est QUE président de la République.

  19. Bon Mr Cow Boy, je ne suis pas d’accord. Il n’a pas dit « les criminels sont des criminels ». Il a dit “Les gens qui tirent sur les forces de l’ordre sont des criminels” en faisant référence à ces mêmes personnes qui d’habitude ne s’en prennent qu’aux voitures. Sur ce coup-là, on n’est pas d’accord. Ce n’est pas grave.
    En revanche, moi non plus je ne suis pas contente de ces bandeaux sur ma page.

  20. Cowboy dit :

    M’enfin, petite histoire, on ne va pas entrer dans une argutie linguistique sans intérêt, mais vous n’avez pas à être ou ne pas être d’accord 🙂 C’est un truisme et puis c’est marre :-). « Les gens qui tirent sur les forces de l’ordre » sont ipso facto des criminels. Ajouter que ce sont des criminels est bel et bien une précision superflue et stupide. Truisme, pléonasme, ce que vous voulez… disons connerie et basta 🙂

  21. Je ne dirai qu’un mot : pff.
    (avec un smiley aussi 🙂 !! Je ne suis pas en colère.

    Dans cette phrase tout est dans le non dit, dans le hors champs. Bon. Allez. C’était intéressant de parler avec vous de nos points de vue à ce sujet-là !!

    🙂

  22. ninog dit :

    Maintenant, au lieu de se demander si des gens qui tirent sur d’autres gens sont des criminels, ainsi que le code pénal n’hésite pas non plus à nous le rappeler, mais j’avoue que c’était une précision qui me semblait également très superflue, je propose que nous lancions le débat sur le thème : « faut il faire justice soi-même ? »

    Par exemple, quelqu’un vous tire dessus, vous loupe, vous êtes très en colère, vous le matraquez jusqu’à ce qu’il crêve parce qu’on va pas non plus y aller avec le dos de la cuillère, hein, où il est là le criminel ?
    Et est-ce qu’être assermenté et payé pour tabasser exonère de représailles?

  23. expat'à pattes dit :

    Exact, « Prime » autant pour moi… c’était au débotté. mais ça sonnait aussi bête qu’en français.

  24. Cowboy dit :

    Non, Ninog, on ne va pas lancer un débat de cette envergure ici sinon on n’a pas fini. D’autant plus que la question est mal posée. Ce que vous pensez, c’est « Faut-il se venger soi-même ? ». La réponse est OUI sans hésitation et le débat est clos.
    En revanche, la Justice, c’est autre chose, je crois. Je la connais mal mais il me semble qu’il y a des gens dont c’est le métier de la rendre. Ils ont fait de longues études, ils portent des beaux habits -tout noirs pour faire peur aux méchants’, ils ont des airs très sérieux, des gros dossiers sous le bras et question « jactance », ils se posent un peu là. Ce serait un manque d’humilité, une faute de goût et, disons-le tout net, une grave erreur que de vouloir faire le boulot à leur place.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s