1er tour

Blue wave

Publicités
Cet article a été publié dans Divertissement, Politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

39 commentaires pour 1er tour

  1. toundramante dit :

    Aaaah non !! Marre des déchets versés dans l’océan !! Z’avez pas honte de polluer la planète ainsi ?! Et puis barrez-vous de MA plage, et laissez-moi bronzer en paix… Manquerait plus qu’la gauche vienne NOUS emmerder !

    PS : Angie, non ! tiens-toi éloignée du monsieur, tu vas attraper des puces !!

  2. totem dit :

    Est-ce la ponctuation finale du rideau précédent, ou ça sent l’sapin était-il un canular pour se faire désirer ?? en tout cas chapeau pour l’illustration!

  3. Pierre tombal dit :

    Monsieur,
    Votre commande de cercueil en platine serti de diamants a bien été annulée. Nous regrettons de ne plus vous compter parmi nos clients. Oserons-nous dire que ce n’est que partie remise ?..
    Restent à votre charge les frais d’annulation sans préavis qui se chiffrent à 15674,84 €uros. Il me semble que vous possédez déjà un compte en Suisse, “Cowboy 56838593……….”
    Cordialement,
    Pierre Tombal

  4. Cowboy dit :

    Doucement, les vautours, là 🙂
    Avant de sonner vos copains pour vous repaître de ma carcasse, lisez l’avis me concernant. Il ne se trouvait pas à la page « Obsèques ». Je cite :
    Que vive “the Cowboy and the Comtesse”, donc. Ou plutôt qu’il vivote. Son désormais unique auteur ayant décidé de chevaucher vers d’autres prairies, d’explorer de nouveaux canyons (où le WiFi passe mal), sa mise à jour ne sera plus -dans le meilleur des cas- qu’occasionnelle.
    occasionnel, elle : adj.
    1. Qui se produit par hasard, de manière fortuite. Rencontre occasionnelle.
    2. PHILOS. Cause occasionnelle: pour Malebranche, circonstance à l’occasion de laquelle Dieu, seule véritable cause efficiente, produit les effets qu’on attribue aux antécédents.

    PS C’était pas une occasion, le premier tour ? sans compter que le travail de création de ce « post » est pour le moins sommaire.

  5. Posuto dit :

    Bon, alors on s’cause à l’occasion ?
    Hé ! Y’aura une occasion demain ?
    L’anniversaire de L’édit de Milan, c’est pas une occasion, ça ? Hein ? Hein ?
    Et après demain ? Non ?
    Pourtant c’est le jour où les rescapés de la mutinerie du Bounty atteignirent Timor… Je trouve que c’est une occasion super classe avec Marlon Brando et tout.
    Enfin, tout ça pour dire que des occasions, j’en ai, et des pas chères. Des occasions d’occaz en quelque sorte…
    Kikikiveutrendreservice

  6. Michèle dit :

    Le fossé se creuse. Je n’ai pas dit la tombe…Je déteste l’occasionnel et ne supporte que le canopique, ce qui perdure, le long terme, l’inaléniable. Du nom du capitaine de vaisseau Canope qui a ramené Ménélas et Hélène en Egypte sur les rives d’Alexandrie après l’escapade de cette dernière (je n’ai pas dit dévergondée) avec Pâris dans les remparts de Troie. Lorsque l’on mettra vos cendres dans un vase Canope, Cher Cow-boy c’est pour qu’elles perdurent et la mémoire avec. Au fait, j’aimerai bien que cette vague bleue ne soit qu’occasionnelle quand même.

    —————

    PS sur CANOPE, voir complément d’information plus bas (NDLR)

  7. Cowboy dit :

    Kiki,
    Faut voir à pas me prendre pour un jambon. L’édit de Milan, c’est février 313 et, précision -le commentaire est ambigü-, c’est le capitaine Bligh (et non les mutins) qui a accosté à Timor, le 8 juin qui plus est.
    Les « OCCASIONS », pour demain seraient les suivantes :
    1848 Premières élections en faveur de Louis Napoléon.
    1880 Paul Desmaret prend la première photo aérienne instantanée.
    1886 Mort de Louis II de Bavière.
    1924 Gaston Doumergue est élu président de la République.
    1982 Le Prince Fahd devient Roi D’Arabie Saoudite.
    1985 En Afrique du Sud, les relations sexuelles et mariages entre individus de couleur différentes sont « décriminalisées ».
    1986 Décès de Benny Goodman, clarinettiste de jazz américain.
    1987 Mort de Géraldine Page, actrice américaine.
    1995 Jacques Chirac annonce la reprise des essais nucléaires français.
    1998 Le navigateur français Eric Tabarly disparaît en mer au large du Pays de Galles.

    S’il y a un thème qui vous chante, faites-le moi savoir pour éviter les doublons. 🙂

  8. Cowboy dit :

    Heureusement que Michèle est là pour rehausser un peu le niveau.
    « Canope », « canopique » ! C’est pas tous les blogs qui hébergent de tels lexèmes ! C’est pas une vague rouge qui en charrierait d’aussi belles occurrences. Merci, Michèle. En fait, je ne suis pas tout à fait mort parce je… oh non, c’est pas une bonne idée… 🙂

  9. Michèle dit :

    Ce n’est pas moi du tout ; c’est un vieux fantasme ressurgi lors d’une expo au grand Palais « les trésors engloutis » (ancien port d’Alexandrie redécouvert par Franck Goddio-comme cabot il vous bat à plates coututres, cher Cow -boy-). Quand à Murat, on l’aime bien nous (les autres, Vincent, François, Paul, le Bossu Masqué et moi). Donc ne le découragez pas de revenir.

  10. Cowboy dit :

    Décourager Murat !!! Jamais de la vie.
    D’abord bien malin qui pourrait décourager un maréchal et il a ici sa carte de VIP.

  11. Posuto dit :

    Bien.
    Moi je prendrais bien un peu de mort de Louis II de Bavière, mais la mort, on en sort, peut-être qu’on en a soupé…
    RV préfère Paul Desmaret, c’est son choix et je le respecte. Il veut prendre de la hauteur…
    Un petit mix des deux ? Un cocktail d’occaz (avec du tarama sur toasts) ?
    Tout ça n’explique pas ce rejet implacable de Marlon Brando. Il en est très affecté (et moi aussi). Il va falloir des justificatifs.
    Kiki

  12. Ah non ! moi je ne me satisferai pas de relations occasionnelles ! je veux un engagement solide et sérieux, une relation stable (un peu comme Michèle).
    D’ailleurs est-ce que canopée a un rapport avec canopique ?

  13. Cowboy dit :

    Très bonne question, Mme de K. Elle me brûlait les lèvres mais j’avais décidé de vous la laisser. Maintenant, d’après les informations fournies par Michèle elle-même, il semble qu’il n’y ait pas de relation étymologique entre les deux termes. A vérifier. A vos encyclopédies…

    PS dans le pire des cas, Mme de K, consultez donc « la minute encyclopédique » (lien à droite), on y trouve presque tout.

  14. Cowboy dit :

    Complément relatif au débat autour de CANOPE
    D’après le Robert Historique :
    CANOPE : adj. et n. masc. introduit en 1838 par le Complément de l’Académie est tiré du nom de la ville de Basse-Egypte (latin : Canopus, grec : Kanôbos) où l’on employait dans le culte du Dieu Osiris des vases en terre ayant un couvercle surmonté d’une figure humaine.
    Le mot désigne et qualifie ce type de vase funéraire égyptien et, par analogie, étrusque.

  15. Michèle dit :

    Non je pense qu’il n’y a aucun lien fort : je vous fais passer mes notes prises à l’expo « les trésors engloutis » cf plus haut.
    Pilote de vaisseau Canopos qui mourut après avoir mené Ménélas et Hélène au rivage de Canope (cf note ci-dessus de Cow-boy, en Basse Egypte, -c’est à côté d’Alexandrie-) au lendemain de la guerre de Troie.
    « canopique » : signifie qui a perduré.
    Moi, mais à partir de là tout est hypothèse, je pense que le vase Canope contenant les cendres des défunts ainsi que le terme canopique sont liés à cette base étymologique de ce capitaine de vaisseau qui a ramené le couple en Basse Egypte (amour qui perdure). Le vase canope était destiné à contenir les viscères des morts, c’était une urne funéraire.
    J’ai recherché Canopée dans le dico et cela n’a rien à voir car cela représente les étages supérieurs de la forêt tropicale (le sommet des arbres où vit la faune tropicale).
    Par contre si quelqu’un sait quelque chose sur le retour de Ménélas et d’Hélène en Basse Egypte au retour de la guerre de Troie, je suis preneuse.

  16. Michèle dit :

    Sur le site de la BNF, il y a « retour de Ménélas et d’Hélène en Grèce », il y a aussi Canopos. J’ai lu sur le logiciel Antidote que « canopique » a un lien avec « canopée » je ne sais s’il fait donner suite. Help… Très belle enluminure à la BNF aussi sur la mort de Canopos avec son vaisseau derrière. Je ne lis pas le grec, suis coincée dans mes recherches, si quelqu’un veut me relayer ?

  17. voici ce que j’ai trouvé comme etymologie pour « canopée« , mais sans garantie (je ne connais pas ce site).

  18. toundramante dit :

    Madamedekaravel, le site est bon. La définition de « canopée » qui est donnée provient du dictionnaire étymologique du français Robert. On peut de toute façon remonter avec un dico normal :

    ● CANOPEE : n. f, « Zone d’une forêt qui correspond à la cime des grands arbres ». Probablement calqué de l’anglais « Canopy » (= baldaquin ou marquise), qui lui-même provient du français « conopée ».
    D’où, en allant voir à ● CONOPEE : n. m, « Voile qui enveloppe le tabernacle d’un autel (liturgique) ». Là, le dico renvoie au mot grec ‘kônôpeion’ (κωνωπειον) qu’il traduit par « tente », mais que le dico étymologique traduit par « lit égyptien entouré d’un moustiquaire ».
    ‘Kônôpeion’ est de plus un dérivé du mot ‘kônôps’ (κωνωψ, ωπος) = cousin (insecte) selon mon Hatier grec-français.

    Donc, pour résumer :
    – Au départ une sorte de moustiquaire pour le plumard.
    – Le mot s’ouvre au sens de « tente », ou de « voile »
    – Du grec « konopeion », il passe en latin antique « conopeum » puis à « cAnApeum » en latin médiéval, puis est intégrer à l’anglais « canopy »
    – Il signifie alors ‘baldaquin’, qui n’est autre qu’un voile que l’on place au-dessus des lits ! On peut alors penser – ou plutôt à mon avis – que le sens de canopée vient de là : la zone de cime des arbres qui forme parfois comme un voile et bloque la lumière lorsque la forêt est particulièrement feuillue ! – Mais bon, là, c’est une interprétation personnelle, si ça se trouve, c’est pas du tout ça…

    Pour ● CANOPE : n. m, « Urne funéraire de l’Egypte antique destinée à contenir les viscères d’une momie ». Le mot vient du nom d’une ville d’Egypte selon le dico. En tapant « canopique » sur le net, j’ai trouvé que c’était un adjectif dérivé de ‘Canope’ qui est le bras occidental du delta du Nil (ce qui est logique, la ville et le fleuve ont surement le même nom).
    Or, en grec, le nom de cette ville est ‘kanôpos’ (qui s’écrirait : κανωπος)

    Comparons donc :
    « kônôps, gén. kônôpos » (= moustique) et « kanôpos »(= Ville Canope)

    A peu de chose près, le mot est le même : juste une différence d’alpha α (a) et d’oméga ω (ô). Or, en grec, l’oméga est une lettre double, c’est-à-dire qu’elle est souvent le résultat d’une contraction de deux lettres brèves dont le alpha fait partie ! (Exemple : ‘e’ + ‘a’ = ô). Il suffit donc, qu’à cause d’un dialecte, d’une prononciation ou autre, l’alpha devienne oméga ou l’inverse pour que ces mots se différencient – S’il y a un helléniste plus expérimenté que moi dans la salle, faut vérifier parce que je ne suis pas sûre…
    Les deux mots ont donc à priori la même origine étymologique, d’autant plus que la ville Canope se trouvant à proximité du Nil, elle doit regorger de moustiques !

    Si les ‘canopée’ et ‘canopique’ peuvent aujourd’hui se confondre, c’est du fait de la forme latine médiévale qui a transformé « conopeum » en « canapeum » d’où « canopy » et « canopée »…

    Le nom ‘Canopos’ du pilote de vaisseau peut venir du fait qu’il était originaire de Canope (c’est possible, après tout), parce que le génitif grec équivalent au complément du nom se termine en « os ». Il peut être passé en temps que nom – les textes grecs utilisent beaucoup, pour qualifier les personnages, d’adjectifs multiples qui comprennent leur fonction ou métier et leur lieu de naissance (exemple pour l’Odyssée : « Nestor, l’homme de Génos, le meneur de chars… »).

    Et de plus, Michèle, vous aurez du mal à trouver des informations sur Hélène et Ménélas, car le texte qui relate les Retours de tous les héros après la guerre de Troie n’est pas parvenu jusqu’à nous… Triste perte homérique !

  19. Ah la vache ! quel exposé ! je suis bluffée …
    Et canapé 😉
    (excusez non monsieur le garçon vacher, on papote dans votre salon …)

  20. excusez nous je voulais dire 🙂

  21. Michèle dit :

    Merci Mme Dekeravel et Toudramante d’éclairer ma lanterne : j’ai vérifié le terme canopée sur votre lien et tout ce que vous dites est juste et ce que vous m’apprenez sur le grec est passionnant . Sur un point, je ne suis pas d’accord avec vous, du tout, mais pures hypothèses ainsi que je l’ai signalé plus haut et vous pouvez me contredire : Canopos (sur le site de la BNF il y a une image de lui le bras en écharpe, blessé avec son vaisseau derrière lui, je ne sais pas vous mettre le lien désolée) est arrivé sur une branche du Nil à l’est d’Alexandrie et là où il a jeté l’ancre une ville a été créée et s’est nommée Canope (et non pas l’inverse). J’ai trouvé aussi retour de Ménélas et Canope en Basse Egypte. Mais rien sur pourquoi en Egypte et rien sur le sens (l’étymologie)de canopique qui signifie « qui perdure ». Ma question est quel est le rapport (et surtout y en a -t-il un ?) entre la canopée que vous détaillez très précisément, et le vase canope destiné à recueillir les viscères des morts et donc à faire perdurer le mort dans l’au-delà.
    Le rapport avec les moustiques me semble aléatoire. N’y aurait-il pas plutôt un lien avec une forêt qui perdure (son biotope, faune et flore) grâce à une couverture végétale intense qui fait une pellicule de protection ?
    Je vous repasse la balle, merci de vos recherches.

  22. Michèle dit :

    « Les Egyptiens sont divisez en sept Etats, qui sont les Prestres, les gens de guerre, les Bergers, les Porchers, les Marchands, les Interpretes, les Pilotes ou les gens de mer. Au reste, ils tirent tous leurs noms de la profession qu’ils exercent. « trouvé sur le site artamene.org.

  23. Michèle dit :

    Voici le lien, après je sors promis Cow-boy…

    PS + lien Wikipedia (NDLR)

  24. Toundramante dit :

    Ah ! D’accord, je n’avais pas perçu la chronologie sur la fondation par le marin…
    L’étymologie de « Canopée » est claire, elle vient de « kônôps » (= moustique). Pour « Canope » et l’adjectif « Canopique » dérivé, mon hypothèse sur les moustiques se réfute donc, vu que l’origine du mot est antérieure. Il faudrait retrouver la racine indo-européenne d’origine et le mot grec qui en est directement issu pour pouvoir comparer. Malheureusement, je n’ai pas les moyens de le faire : je n’ai qu’un tout petit dictionnaire de grec poche, et il faudrait une recherche dans le gros Bally sur « kânopos » !
    Mais de plus, d’où tenez vous votre sens ‘canopique’ = qui perdure ? Je n’ai pas trouvé l’adjectif dans le Robert, et sur internet, simplement dérivé du nom de la ville et du fleuve dans le sens géographique…
    Et pour le site de la bnf, j’ai essayé de trouver, mais j’arrive pas à comprendre comment l’espace fonctionne !!

  25. Cowboy dit :

    Voici une nouvelle contribution au débat. Celle de Diderot et de Panckoucke. D’accord, ça ne fait pas vraiment avancer le Schmili… mili…Schimbili… Schibi… mais bon, ça fait classe, je trouve.
    ————————–

    Encyclopédie de Diderot et d’Alembert
    * CANOPE, s. m. (Myth.) dieu des Egyptiens, dont Suidas raconte ainsi l’origine : il s’éleva, dit-il, un grand différend entre les Egyptiens, les Chaldéens, & les autres peuples voisins, sur la primauté de leurs dieux : après bien des contestations il fut arrêté qu’on les opposeroit les uns aux autres, & que celui qui resteroit vainqueur seroit reconnu pour souverain. Or les Chaldéens adoroient le feu, qui eut bientôt dévoré les dieux d’or, d’argent, de pierre & de bois qu’on lui exposa ; & il alloit être déclaré le maître des dieux, quand un prêtre de Canope, ville d’Egypte, s’avisa de prendre une cruche de terre, qui servoit à la purification des eaux du Nil, d’en boucher les trous avec de la cire, de la remplir d’eau, & de la placer sur la tête du dieu de Canope, qui devoit lutter contre le feu. A peine le dieu de Canope fut-il sur le feu, que la cire qui bouchoit les petits trous du vase s’étant fondue, l’eau s’écoula, éteignit le feu, & que la souveraineté sur les autres dieux fut acquise au dieu de Canope, grace à l’invention de son ministre. On raconte la chose d’une autre maniere, qui est un peu plus honorable pour le dieu, & où la prééminence fut une suite toute simple de ses qualités personnelles. On dit que le dieu même étoit représenté sous la forme d’un vase percé d’une infinité de petits trous imperceptibles, du milieu duquel s’élevoit une tête d’homme ou de femme, ou de chien, ou de bouc, ou d’épervier, ce qui ne laisse au ministre que le mérite d’avoir bouché avec de la cire les petits trous de la divinité.

    Supplement Panckoucke
    CANOPE, (Myth.) amiral de la flotte d’Osiris, accompagna ce prince dans la conquête des Indes : sa valeur & sa capacité contribuerent beaucoup à étendre la gloire de son maître ; sa fidélité & son exactitude à remplir ses devoirs, lui mériterent les honneurs de l’apothéose ; & l’on publia, après sa mort, que son ame résidoit dans l’étoile qui porte aujourd’hui son nom. Quelques-uns prétendent que les Egyptiens l’adoroient comme le dieu des eaux, ou du moins comme la divinité du Nil ; ils se fondent sur ce qu’il est représenté dans les anciens monumens sous la forme de ces vases dans lesquels les Egyptiens conservoient l’eau sacrée qu’on employoit dans les libations & les sacrifices : on en conserve encore quelques-uns dans les cabinets des savans. (T- N. )
    CANOPE, (Géogr.) ville d’Egypte, située sur le bord de la mer, à cent vingt stades d’Alexandrie. Le bras du Nil, qui y avoit son embouchure, en prenoit le nom d’Ostium Canopicum. La ville prenoit elle-même le sien de Canope, pilote de Ménélaüs, en l’honneur duquel elle avoit été bâtie par les Spartiates. Ce pilote étoit péri en ce lieu, & y avoit été enterré dans le tems que Ménélaüs, retournant du siege de Troye en Grece, fut jetté par la tempête sur les côtes de la Lybie. Ammien Marcellin met cette ville à douze milles d’Alexandrie ; au lieu que les cent vingt stades de Strabon valent quinze milles. Il parle aussi du capitaine Ménélaüs.
    Les anciens s’accordent à nous peindre la ville de Canope comme un séjour très dangereux pour les bonnes moeurs, & où la dissolution étoit portée au dernier excès. Strabon, parlant des délices d’Eleusis, rapporte que c’étoit comme l’entrée & le prélude des usages & de l’effronterie de Canope. Séneque dit, au sujet du sage dont il trace le tableau, que s’il songe à se retirer, il ne choisira point Canope pour le lieu de sa retraite, quoiqu’il ne soit pas défendu d’y mener une vie réglée. Juvenal, voulant marquer combien les moeurs des dames Romaines étoient corrompues, dit que Canope même les blâmoit.
    …. Et mores urbis damnante Canopo.
    Le même dit dans un autre endroit :
    …. Sed luxuria, quantum ipse notavi,
    Barbara famoso non cedit turba Canopo.
    Il y avoit un temple de Serapis, pour lequel la vénération étoit si grande, que les personnes de la plus grande qualité y mettoient leur confiance, & y alloient veiller, tant pour eux que pour les autres. On avoit des recueils des cures qu’il avoit faites, & des oracles qu’il avoit rendus. Mais la cure la plus remarquable, c’est la foule de ceux qui s’y rendoient d’Alexandrie par le canal, pour assister aux fêtes. Car tous les jours & toutes les nuits, le canal étoit couvert de barques remplies d’hommes & de femmes, qui dansoient & chantoient avec la derniere lubricité. Dans la ville même de Canope, il y avoit sur le canal des auberges destinées à ces sortes de réjouissances.
    Canope a été le siege d’un évêque. On croit que c’étoit la patrie du poëte Claudien. C’est l’opinion la plus commune & la plus certaine.
    On remarque que l’empereur Adrien avoit fait représenter Canope dans sa maison de campagne. Ce lieu y étoit décoré d’un grand nombre de curiosités égyptiennes, qui, ayant été déterrées dans ces derniers tems, ont été placées par le pape Benoît XIV, à Rome dans le capitole. (+)

    Table Panckoucke
    CANOPE, dieu des Egyptiens. Comment il obtint la prééminence sur les dieux des Chaldéens. II. 620. a.
    CANOPE, (Myth.) amiral de la flotte d’Osiris, & qui accompagna ce prince dans la conquête des Indes. – Son apothéose. – Quelques-uns prétendent que les Egyptiens l’adoroient comme le dieu des eaux. Comment il est représenté dans les anciens monumens. Suppl. II. 213. b.
    Canope. Voyez sur ce dieu. XV. 730. a. Ornement de tête qu’on lui donne. XVI. 202. a.
    CANOPE, (Géogr.) ville de la basse Egypte. Origine de son nom. Les anciens s’accordent à nous peindre cette ville comme un séjour très-dangereux pour les bonnes moeurs, & où la dissolution étoit portée au dernier excès. Vénération qu’on avoit pour son temple de Serapis. Fêtes qu’on y célébroit en l’honneur de ce dieu. Canope a été le siege d’un évêque. Suppl. II. 213. b. Elle fut la patrie de Claudius. Observation fur la maison de campagne d’Adrien, où cet empereur avoit fait représenter Canope. Ibid. 214. a.
    Canope, ville d’Egypte. Oracle de Sérapis qu’on y consultoit. XI. 539. b.

  26. Posuto dit :

    Canope : mot anglais. Contraction de « can’t hope ». Familièrement se dit d’un vase dont l’occupant a très peu d’espoirs de revoir la lumière du soleil.

    Utilisé la première fois en 3@¨§ avant JC par un égyptien présomptueux qui tenta d’introduire des termes anglo-saxons dans sa conversation pour en pimenter la substance. Sa grande réussite fut que ce mot perdura jusqu’à nos jours (à l’inverse « frisbee » qui sombra dans l’oubli pendant une période assez longue avant de réintégrer un quelconque dictionnaire. Ici quelques illustrations hiéroglyphiques d’Ibis rouges jouant au frisbee, preuves s’il en fallait, de l’importance de cet objet au coeur de cette civilisation disparue -ceci est réalisé sans trucage-)

    Extrait d’une thèse anonyme intitulée « L’Anglais simple et facile à travers les âges » (je m’étonne que le propriétaire de ce blog soit ignorant en la matière)
    Kikiquiveutrendreservice

  27. Michèle dit :

    Posuto, go home…Z’avez pas une partie de frisbee à faire avec vos petits ? : ))
    Cow-boy, l’aspect luxure m’avait complètement échappé, diantre ! C’est vrai il y avait un canal qui reliait Canope straight à Alexandrie (non je n’y étais pas …).
    Là d’un coup j’en sais beaucoup plus…
    Toudramante voici le lien vers la BNF, banque des images :

    Lien sur la BNF mort de Canopos

  28. Michèle >> le lien entre moustique et la canopée de la forêt : je suis assez séduite par l’explication de Toundramente (moustiquaire –> baldaquin –> cîme des arbres)

    Posuto >> t’as fumé la moquette ?

    Le garçon vacher >> je reprendrais bien une lichette de thé avec une tuile aux amandes 😉

  29. Titania dit :

    En parlant de thé et de tuile aux amandes, dis-moi, Cowboy, tu réchauffes toujours ton délicieux café à la casserole?

  30. Cowboy dit :

    Oui, Titania, quoique grand amateur de café, il m’arrive encore de commettre ce crime de lèse-arabica.
    Toutefois, cette question, saugrenue et légèrement en décalage par rapport au débat en cours, appelle de ma part quelques précisions.
    Ton message, en effet, informe implicitement la communauté internaute que nous avons pris le café ensemble, qui plus est, chez moi.
    Compte tenu de l’heure à laquelle il est plausible de prendre le café, je voudrais lever toute ambiguïté afin que mon lectorat ne supputât pas.
    De plus (private joke), d’Artagnan visitant régulièrement ce blog, je ne voudrais pas me retrouver avec un duel sur les bras. L’idée de me lever à l’aube pour aller me ridiculiser avec un fleuret à la main sur un pré humide ne suscite chez moi aucun empressement.
    Je déclare donc, solennellement, que l’allusion titaniesque concerne quelques rares tasses de café prises à une heure décemment post-prandiale, sur la table de la cuisine et dans un contexte strictement professionnel.
    Perpelèche-Lez-Feugni, le 15/06/07
    C.

  31. Posuto dit :

    30 commentaires pour une image traficotée en deux minutes ! Alors que certains de vos billets grandioses et très complets ne vous valaient souvent que deux ou trois accessits ???? ET LA VALEUR TRAVAIL ALORS ???
    RV

  32. Cowboy dit :

    Ah ça RV c’est exactement ce que je me suis dit ! Et on voudrait que je me casse le c… avec ce blog !!!

  33. Michèle dit :

    Posuto, ne soyez pas jaloux :
    les femmes traitent toujours de multiples sujets en parallèle et de façon concommittante : les moustiques dans un lit à baldaquin ou au fond d’un vase canope avec des viscères d’une momie au sein d’une ville où règnent des moeurs licencieuses. De quoi vous plaignez-vous ? Sur le blog de Cow-boy, avec café et tuiles aux amandes on a réussi à déjouer la morosité ambiante et à atteindre le second tour des législatives dans un état de grâce qui, dimanche soir, sera de nouveau anéanti. Vous pouvez vous y coller la semaine prochaine mais tâchez de nous passionner. Pour ma part, j’ai bien apprécié cet intermède,( interlude, interréflexion) qui m’a changé les idées avec délectation autour d’une obsession. D’ailleurs (mais je ne relancerai pas le débat, ) on a avancé mais pas conclu sur les liens de parenté entre canope et canopée.

  34. Cowboy dit :

    Pour un complément d’enquête, on peut consulter toute une série de dictionnaires en ligne -gratuits et évidemment pas toujours les meilleurs. Je n’y ai pas passé beaucoup de temps mais ils semble s’accorder à donner une origine différente aux deux mots : en anglais « canopic (jar) et « canopy ». Voici le lien.

  35. Posuto dit :

    Michèle (escuzez cowboy cet apparté), Posuto est Homme et Femme en même temps (voire même à la fois) et ne se plaint pas, Ô contraire ! 🙂

  36. Lukz dit :

    Cher Cowboy, d’Artagnan sera en ce jour magnanime. Et d’ailleurs, celui qui me verra me lever à l’aube pour tâter de ma lame… ou qui me verra me lever à l’aube tout court d’ailleurs, n’est point encore né. Aucune inquiétude donc.
    Mais quand même, le café dans une casserole…

  37. murat dit :

    Aaaaaaah! enfin! Ca fait depuis l’article sur le père Noel Egyptien et sa poupée gonflable que j’essaie de placer un message sans avoir droit de le faire : blocage complet du blog de Cowboy.
    Je peux donc maintenant me lancer:
    1- sur le père Noel,… euh j’ai oublié. Bon c’est pas grave. Ils ont l’air de bien s’entendre (le sourire de la dame le prouve) donc soyons contents pour eux. D’ailleurs, le voile complet est bien pratique: ainsi, tout baiser de la part de son compagnon ne provoque pas d’irritation de la peau par la barbe, meme lubrifiée à la graisse de mouton.
    2- la 2eme mort virtuelle de Cow-boy. Quand on y a cru, on a pas pu parler. Maintenant on peut parler mais on y croit plus
    3- CANOPE : Euh le rapport avec la vague bleue n’est pas clair pour moi mais cela fait 1 semaine que j’attends pour vous devoiler ma théorie qui, sans vouloir me faire mousser, est bien plus avancée que les votres (quoique celle de Posuto me parait convaincante).
    Canope est le nom du vaisseau spatial venant de l’étoile du meme nom. Ce vaisseau a déposé Osiris, sa copine Isis et des tas de colonisateurs en Egypte. Leur base d’aterrissage était les pyramides (confirmé dans « Stargate ») et le vaisseau a donné sa forme au vase mortuaire égyptien pour un rituel de retour vers la mère patrie.

    Voilà c’est imparable. Mais je ne m’attends pas à ce qu’une France qui vote en majorité pour Sarkosy puisse appréhender la vérité…

    Et pour Toundramante, je ne voudrais pas que ses déductions linguistiques totalement hors des clous de la vérité vraie, la décourage dans son impressionnante percée de la langue des Grecs

  38. Michèle dit :

    Après un si long silence le com. de Murat nous ramène à la chair. « Tout » au sens de « chaque » ou bien au sens de « la totalité » ? Hum.
    Canopique c’est ce que j’espérais pour ce blog en opposition à l’occasionnel prôné par Cow-boy. Il renaît de ses cendres comme le phénix. Peut-être qu’il descend de l’étoile lui aussi : c’est juste l’histoire de l’étoile, dommage que vous ayez enjolivé avec la guerre des étoiles, pure fiction. Contente de vous revoir quand même, et vous Cow-boy, quelles nouvelles ?

  39. murat dit :

    Aillle! Michele. Confondre le grandiose « Starwars » avec triste « Stargate »… 🙂
    Moi-aussi, heureux de pouvoir ramener ma fraise

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s