Ça sent l’sapin !

CowboyCe blog a connu des heures morbides. Ou plutôt il a flirté, joué avec la mort. Il s’est joué d’elle. On ne joue pas avec la mort. La mort se venge toujours. Elle a toujours le dernier mot. Son intervention ici était proleptique. Elle ne pouvait être que proleptique.

Inviter la mort chez soi -même pour se foutre de sa gueule-, c’est faire entrer le loup dans la bergerie. L’en faire sortir est une autre paire de manches. Et si l’on y parvient, sûr qu’elle aura laissé quelques crottes de-ci de-là, histoire de marquer ce qui sera, fatalement, un jour, son territoire. Et les crottes de la mort ont une odeur forte, têtue, qui s’accroche aux rideaux, infiltre le bois, imprègne les plastiques. Pouvez bien nettoyer, récurer, faire des courants d’air, pulvériser les déodorants les plus puissants, rien n’y fait.

Deux paragraphes et déjà cinq occurrences de la « mort » (et de six!). Pas bon, ça, pas bon ! Ça sent l’sapin.

Ce blog, je le disais dès le premier article en date du 23 décembre 2006, n’avait aucune raison d’être. Il était né de sa simple possibilité « technique ». C’était un peu mince. Il avait une originalité (imparfaits, eux aussi, proleptiques) : son bilinguisme. Pendant une longue période, on a pu voir une quasi alternance de billets en français et en anglais américain. Je trouvais ça bien et veut croire que je n’étais pas le seul.

Les lecteurs fidèles n’auront pas manqué de constater que cette alternance n’est plus de mise. C’est d’autant plus étonnant que ce repli hexagonal intervient au moment précis où notre beau pays effectue un rapprochement remarqué auprès de l’Oncle Sam. Dois-je rappeler que l’autre jour, au G8, alors que G.W. Bush était pris de ballonnements après s’être laissé tenter par un rab’ de fayots à la cantine, Nicolas Sarkozy est le seul à s’être rendu à son chevet, dans ses appartements, au risque que la présidentielle narine soit insultée par des flatulences texanes. C’était fort, c’était beau, mais l’équilibre international est souvent au prix d’actes de courage, osés dans la discrétion, et auxquels l’histoire ne rend hommage que longtemps après. Trop longtemps après. Ce sera l’une des fiertés de ce blog moribond d’exprimer, avant tout le monde, une reconnaissance que chaque initiative élyséenne depuis le 6 mai semble devoir convoquer.

« Blog moribond » ? Vous avez dit « blog moribond » ? C’est fou ça, la prolepse, quand c’est bien fait. On croit s’enfiler un paragraphe sur le G8 et hop, en douce, on te nous balance un scoop qui, nonobstant les artifices rhétoriques mis en oeuvre depuis la phrase inaugurale du présent billet (c’est d’ailleurs un peu too much) constitue à l’évidence le véritable objet de cette communication. C’est bien joué. Quel métier !

Donc, disais-je plus haut, ce blog était bilingue. Il ne l’est plus. C’était sa seule raison de vivre. Il ne l’a plus. Depuis quelque temps déjà, seule son interface était en anglais. Des travaux de « débabélisation » sont en cours. On pensait la défection de Comtesse temporaire, elle semble définitive. Dont acte. Le pessimisme souvent affiché de ce blog y trouvera une occasion de rire et de crier victoire. 

Cette situation nouvelle exigerait évidemment que cet espace fût rebaptisé ou amputé de 50% de son titre. Certes, on pourrait en conserver le rythme et les sonorités en l’intitulant « The Cowboy and the Cowboy » mais ce serait courir le risque d’une dérive schyzophrénique rapide. Une idée, lumineuse, m’a un instant soufflé : « MODEM » (cyber clin d’oeil). Je crois savoir hélas que ce nom de domaine ne serait plus disponible. Après réflexion, il m’apparaît que toute décision unilatérale à cet égard serait de toute façon déplacée attendu que Comtesse garde la propriété morale de ce superbe titre.

Que vive « the Cowboy and the Comtesse », donc. Ou plutôt qu’il vivote. Son désormais unique auteur ayant décidé de chevaucher vers d’autres prairies, d’explorer de nouveaux canyons (où le WiFi passe mal), sa mise à jour ne sera plus -dans le meilleur des cas- qu’occasionnelle.

Sans commentaire. Rideau.

Publicités
Cet article a été publié dans Divertissement. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Ça sent l’sapin !

  1. kualaetmoi dit :

    Ah, c’est mieux quand on peut causer sans déranger les voisins. Bon, alors je ne jetterais ni fleurs, ni poignée de terre, mais j’le dis comme je l’pense : ça fait suer. J’aimais bien, moi, les petites notes humoristiques et acides. Puis je suis contre l’abattage des arbres, moi ! Les sapins, z’ont rien demandé.

  2. Limogeage dit :

    … je suis triste … Gémissons, gémissons, Espérons !

  3. Triste en effet. Les rares occasions de vous lire seront appréciées. Vous vous rappelez qu’en des temps meilleurs pour l’Eglise, nous parlions en termes fortement ecclésiastiques de ne plus avoir la vocation. Cher cowboy, tenez-vous loin des sapins ! Mes salutations à madame La Comtesse.

    Mes hommages de ce côté-ci de l’Amérique.

    Pierre R. Chantelois

  4. Michèle dit :

    Quel bonheur…La porte entrebaillée !
    Earl Grey ou Darjeeling ? Du café ? Serré ? Bon comme vous voulez. Cà va ?
    En écoutant « I’m a poor lonesome cow-boy », il ne me semble pas si poor que çà le lonesome C-B. Faites comme vous l’entendez…and stay home, sweet home, whatever you’ll decide to do, we’ll be on the way, waiting for you and the Comtesse.

  5. Titania dit :

    Mon petit contribuable te réclame déjà.
    A un de ces jours, Maître Yoda…

  6. tilu dit :

    c’est une epidémie…. mince alors…j’espère que les episodes seront occasionnels mais seront… j’arrivais juste moi….snif…

  7. Ah, mais rassurez-vous.
    Dieu adore les idiomes multiples.
    Voyons, à Babel, on ne parlait qu’une langue.
    Vite! reprenez-vous. On a besoin de votre voix multiple.
    Et d’abord les cow boys solitaires s’ennuient forcément le dimanche.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s