L’effet survêt’

Run, Sarko, Run !J’aurais pu titrer « l’effet short ». C’était sans doute plus en phase avec la réalité. Je trouve que cela sonnait moins bien. Il y a dans « l’effet survêt » comme une atmosphère de contrepèterie. Comme la Titine de la chanson, je la cherche et ne la trouve pas. Il est vrai que je suis très mauvais en contrepets.

« L’effet survêt » a également remué dans ma mémoire le vers 42 de Polyeucte :

« Et le désir s’accroît quand l’effet se recule. » Là encore, ne me demandez pas pourquoi, il n’y avait aucune raison. Simple correspondance. Eruption spontanée d’une surcharge, d’un trop-plein culturels. 🙂

« L’effet survêt ». Chacun fera comme il veut mais je conseille de prononcer le « t » final.

« L’effet survêt » s’est naturellement imposé à moi après la lecture d’un article du Monde du 27/05/07, intitulé : « Etat de grâce pour Nicolas Sarkozy et François Fillon. »

L’article annonçait que, d’après une enquête d’opinion, 65% des personnes interrogées se déclarent satisfaites de l’élection de Nicolas Sarkozy.

La simple idée de cette enquête laisse penser qu’on peut d’ores et déjà tirer un bilan de l’action présidentielle. Son résultat montre que ce bilan est bon, voire très bon, puisqu’en quinze jours, 12% des Français ont changé de camp. Je vérifie. Je pose 65, j’enlève 53, reste 12, c’est bien ça.

En deux semaines, Napoléon le Petit a séduit quelques cinq à sept millions de compatriotes qui, au soir du 6 mai, à 20 heures zéro zéro, s’étaient pris la tête entre les mains en s’écriant : « Oh m….. ! » avant de remiser les flûtes à champagne (qu’entre nous, il avaient sorties un peu hâtivement).

Au vu de cette enquête, quelques questions se posent : Comment a-t-il fait ? Comment s’y est-il pris ? Quels dossiers volumineux a-t-il expédiés en deux temps trois mouvements pour remporter aussi rapidement l’adhésion ?

Je cherche, je fouille les archives de mes journaux, croise les infos pour enfin trouver la réponse :

Il « jogge ».

En deux semaines, les photographes l’ont surpris en train d’attaquer en short et petites foulées le perron de l’Elysée, en train de signer des autographes sur un sentier proche du fort de Brégançon, le cheveu collé aux tempes et l’auréole blanche assortie sous les aisselles, ou en train de trottiner sur les allées du bois de Boulogne.

Ma parole, on a élu Forrest Gump. « Run, Sarko, run ! »

Ça n’a l’air de rien comme ça, mais ce nouveau style présidentiel préfigure un bouleversement du paysage politico-médiatique français. Jusqu’à aujourd’hui, le journaliste politique était reconnaissable au premier coup d’oeil. Alopécie dès la trentaine et, à quarante, petit bedon et cholestérol. Image d’Epinal. Terminé. Celui qu’on voyait toujours penché sur son ordinateur, l’oreille collée au portable, celui qui devait enfiler les dîners en ville va devoir se mettre à la cendrée.

Désormais, le quinze cents sera rajouté aux épreuves d’examen de fin d’études journalistiques. Et si vous faites un chrono de 4 mn sur la distance (record du monde aux environs de 3’30), vous pourrez dire adieu à la prestigieuse chronique politique des grands journaux. Vous vous retrouverez aux chiens écrasés, à la météo ou pire… aux sports.

Comme disait Jean-Marc Reiser, « On vit une époque formidable ! »

Une nouvelle race de journalistes politiques.

Une nouvelle race de journalistes politiques.

Comme le montre la photo ci-dessus, c’est une véritable mutation que le journalisme politique est en train de vivre. L’adaptation prendra du temps. Pour preuve, TF 1, pris de court par le nouveau style présidentiel, a dû dépêcher un collaborateur unijambiste qui, somme toute, s’en tire fort bien.

PS addendum : à 13h02, France Inter annonçait 67% de satisfaits !!!! Il a encore dû courir ce matin !

CowboyCowboy

Publicités
Cet article a été publié dans Divertissement, Politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour L’effet survêt’

  1. murat dit :

    Ca me rappelle (et je ne dois pas etre le seul) un certain G.W.Bush qui, à peu de chose près au début de son 1er mandat, n’a fait que courir devant les caméras pour faire envoler ses sondages d’opinions. Notre Sarko aurait-il eu un court de politique populiste avec the president of the united states?
    Lui faudra-t-il un 11 septembre pour se maintenir au pouvoir?
    Dormez tranquille braves gens!

  2. toundramante dit :

    Reiser, itou : « L’été sera chaud : l’herbe sent la cuisse » – et je dirais même plus, la cuisse Napolitaine – sans oeuf la pizza, merci – décomplexée !

  3. isabelle dit :

    ou comment séduire en montrant ses jambes ….

  4. toundramante dit :

    Napo-litaine, bien entendu ! 🙂

  5. François dit :

    Ne serait-ce pas surtout l’effet Star’Ac ? Ce show a l’américaine et à la télé pipicaca devient franchement débile.

  6. kado pour monsieur le garçon vacher :

  7. Cowboy dit :

    Ah c’est trop madame de Keravel. Mort de rire ! Je la veux, je la veux, je la veux cette photo. Je la prends, je la vole, je l’ajoute et vous en crédite. Je peux ?

  8. Un cadeau c’est un cadeau ! tu en fais ce que tu veux 😉

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s