Eh M’sieur ! Tu connais Tacite ?

« Le ministre de l’Education Xavier Darcos voudrait instaurer « un nouvel état d’esprit » dans l’Ecole, où le respect passerait par l’arrêt du tutoiement des enseignants par leurs élèves » (source AFP, 23 mai 2007)

Ah, ça n’a pas traîné. A peine installé rue de Grenelle, Xavier Darcos s’est attaqué aux gros dossiers. La maison Education va mal et il était plus que temps d’y mettre bon ordre.

Lorsqu’on prend en main un ministère, il faut, dès le départ, envoyer un signal fort. Enfin, je crois. Comme disait une publicité pour les déodorants sous les bras, « on n’a pas deux chances de faire une première impression ». La première impression que me fait le Xavier est bonne. On aurait pu s’attendre à ce qu’il s’attaquât, en prompt démagogue, au décret Robien, à la question des suppressions de postes par milliers et à la réduction des moyens de fonctionnement de l’Ecole en général. Foutaise ! C’était mal le connaître. En parfait expert qu’il est, Xavier Darcos a immédiatement identifié ces rossignols syndicaux comme des chiffons rouges, des écrans de fumée tendus devant les vrais problèmes. Le Comte ne s’y était d’ailleurs pas trompé qui avait empilé tous ces dossiers à l’écart, dans un coin discret de son vaste bureau.

Non, le pot aux roses, Xavier Darcos l’a exhumé d’un classeur malingre, racorni, oublié sur une étagère. Il l’a ouvert. Il a lu et n’en est pas revenu. Il s’agissait d’une enquête, très sérieuse, qui démontrait que près de 0,000000001% des élèves de collèges et de lycées tutoieraient leurs professeurs. C’est proprement hallucinant ! Sidérant ! Or personne n’en parle. Il était temps de lever l’omerta sur de telles incivilités. Rendons grâce à M. Darcos d’avoir osé le faire et ce, dès sa prise de fonction. Oui, ce dont l’Ecole a besoin, ce dont les maîtres ont besoin, c’est de « reconnaissance ». Cette reconnaissance passe par le « respect ». Ce respect passe par le « vouvoiement ».

Personnellement, et je ne dis pas ça pour me hausser du col, j’étais conscient du problème. Mon plus proche voisin est enseignant. Vous voyez qui je veux dire ? M. A. Daudet, professeur de cosmonigologie au lycée professionnel Benjamin Castaldi de Perpelèche-lez-Feugni. Je vous l’avais présenté dans un précédent billet (« le Petit Chose« ). Il a deux enfants : un garçon de seize ans et une fille de quinze. Notre jardin et le leur ne sont séparés que par une hauteur de thuyas. Vous pensez, on entend tout. Eh bien, croyez-moi si vous voulez, mais si on me donnait un euro chaque fois que les deux drôles lui balancent des « tu » par ci et des « tu » par là, comme s’il était le dernier des derniers, je serais riche. Rendez-vous compte ! SES propres enfants !!!!! sous SON propre toit !!! Vous imaginez ce que ça doit donner ailleurs, avec les autres.

Il est certainement un peu tôt pour évaluer les mesures que le nouveau ministre a décidé de prendre afin d’éradiquer cette gangrène énonciative mais on peut d’ores et déjà saluer l’esprit volontariste qui l’anime.

Je crois savoir qu’au nombre des premières dispositions envisagées, se trouverait la publication d’un « petit guide du respect » (le titre ne serait pas encore arrêté) qui serait remis, en début d’année, avec l’incontournable « cahier de correspondance » à tous les élèves de France, de la sixième à la terminale. Il s’agit d’un guide pédagogique illustré. « The Cowboy and the Comtesse » a pu se procurer un fac similé d’une des nombreuses planches :

Petit guide pédagogique à l'usage des sauvageons

Une dernière chose : si je parlais de Tacite comme Xavier Darcos (entendu sur France Culture, le 14 avril 2007), je crois que je m’en tiendrais là.

CowboyCowboy

Publicités
Cet article a été publié dans Education. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Eh M’sieur ! Tu connais Tacite ?

  1. Posuto dit :

    J’avais une prof en terminale qui, non contente d’être dotée d’une voix de crécelle et de postures agressives, nous donnait du « Vous êtes une cloche, mademoiselle ! » à tour de rôle. Les petites (6è et 5è) passaient fébrilement aux toilettes avant chacun de ses cours, la mine triste et les joues blêmes (vive Dalida). Une saine ambiance gorgée de « vous » et de petites humiliations.
    Je me demandais : à force de commenter chez vous en mode nostalgie, en recyclant les souvenirs de ma folle jeunesse défunte, est-ce que je ne vous confondrais pas un peu avec Mireille Dumas ? (avec tout le respect que je Vous dois, of course).
    Kiki

  2. Annie-Claude dit :

    Il a rien d’autre à faire, ce pauvre Darcos ?
    Pourvu qu’il vienne pas jusqu’ici ! et que personne ne l’écoute de trop près !
    Ici, tout le monde tutoie tout le monde, ça donne même (ils ont 20 ans environ) : « madame, t’as l’air en forme aujourd’hui ». Et c’est un vrai bonheur permanent de côtoyer des élèves et étudiants qui transmettent leur bonne humeur.

  3. Titania dit :

    Une très proche amie à moi est prof, elle aussi, à Marseille. Le proviseur a suivi l’exemple du ministre en s’attaquant à un problème de fond: les élèves viennent en tongs, et le monsieur a dit « non, c’est pas bien, si jamais y se faisaient tomber kekchoz sur les orteils, kékonfé? » Je précise que les filières sont comptabilité, secrétariat et mode. C’est vrai, si un morceau de tissu ou un feuillet dactylographié tombait sur un pied, rendez-vous compte…

  4. murat dit :

    Pourquoi critiquez vous cette 1ere mesure? Il répond à l’attente des votants pour Sarkosy qui leur avaient promis de l’ordre et de la discipline dans la tête de ces graines de vauriens. Sarko est un homme après tout. Il ne peut faire des miracles. Donc, il fait de l’esbrouffe en attendant de trouver un idée géniale pour excuser son échec, comme pour son bilan de ministre de l’intérieur, et redemander un mandat.
    Moi, je la trouve très bien cette mesure : Elle est dans la ligne…de tire

  5. paupolette dit :

    Je ne voudrai pas faire le triste sire mais j’ai cru lire entre les lignes que vous écoutassiez France Culture. Je note aussi un penchant contestataire et gauchisant à peine masqué.
    Je m’en vais de ce pas vous dénoncer à Rubicond Duvet Roux qui se fera un plaisir de vous embastiller.
    Je ne parle même pas des l’immonde allusion aux lobes de notre Guide à tous.
    Ahh, qu’il est doux de surveiller et de lâchement dénoncer ses concitoyens déviants.

  6. Cowboy dit :

    Annie-Claude,
    En fait -mais je crois que c’était clair-, ce que j’entendais montrer c’est que Darcos soulevait un problème qui ne se pose pas. C’est révélateur de son incompétence, de sa méconnaissance des dossiers ou alors ce n’est qu’un contre-feu. Dans ce dernier cas, il est un pyromane amateur puisqu’on a tôt fait de le damasquer.
    La question du « vouvoiement » ne se pose pas en France. Les élèves vouvoient les enseignants (à de négligeables exceptions près). La situation des îles est bien différente. Différence culturelle, qui ne pose pas davantage problème (j’ai un collègue là-bas). Imaginer que vous entrepreniez d’imposer le vouvoiement là-bas, vous laisseriez tout le monde perplexe.
    Titania,
    Je vais t’étonner mais même si je pense que le proviseur de « cette amie très proche » est un âne, il n’en demeure pas moins que le port de tongs en établissement scolaire n’est pas, de mon point de vue, une avancée. Je pourrais développer cette position mais cela demanderait davantage d’espace qu’un simple commentaire. Je compte toutefois sur toi pour ne pas en conclure que je ne suis qu’un vieux réactionnaire. 🙂

  7. Cowboy dit :

    Je vois Paupolette que vous effectuez une veille idéologique de ce blog de manière particulièrement attentive. Quelles que soient les conséquences que votre vigilance pourrait avoir sur moi, voire sur ma simple liberté, sachez une chose… je m’en réjouis.
    Bien à vous 🙂

  8. Posuto dit :

    Dis Mireille, pourquoi tu réponds pas dis ?.. 😉

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s